Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La gazette de Normalie

La gazette de Normalie

En résistance face au "sot"cialisme

3 Février 2014

"Je veux être le Président du Rassemblement"(dans la rue?)

Fachos, factieux, homophobes, néo nazis…

 

 Diffamation ordinaire, tolérée puisque de gauche, puisque ministérielle, puisqu’Élyséenne!

Les socialistes se retrouvent aujourd’hui confrontés à quelque chose de trop grand et de trop effrayant, le réveil du peuple de France. Ce peuple docile et silencieux, celui qui ne fait jamais d’esclandre…celui qui n’a pas besoin de casser lorsqu’il manifeste, et pour cause, lorsqu’il décide de prendre la rue, on ne voit que lui !

Ceux qui dénonçaient les « amalgames » hier, sont les calomniateurs d’aujourd’hui !

« La manif pour tous » qui s’est déroulée ce dimanche, traduit une nouvelle fois le rejet de cette caste politique qui n’œuvre que pour elle-même, en faisant de la déstructuration de la société le ring d’affrontement de deux conceptions de la vie, esquivant par là même les réels problèmes de notre pays.

On se réunissait à Paris ainsi qu’à Lyon pour s’opposer au futur projet de loi de Dominique Bertinotti relatif à la famille.

Personne à gauche n’a compris l’objet de ce rassemblement… contre la PMA ? Ridicule, cela ne figurera pas dans le texte !

Théorie du genre ? C’est une rumeur, « une revendication imaginaire » dixit Najat Vallaud Belkacem !

 

Sont-ils tous frappés d’amnésie rétrograde ? D’une crise de mauvaise foi ?

Le 7 janvier 2013, Bruno Le Roux, député de la Seine Saint Denis et Président du groupe socialiste à l’assemblée, postait sur son compte Twitter :

« L’extension de la PMA sera votée en 2013. Je m’y engage. Et la discussion continue pour savoir si c’est avec le texte famille ou mariage »

Bien que la ministre soutienne que la PMA ne figurera pas dans son texte, des députés de gauche et notamment d’Europe écologie- les verts ont d’ores et déjà annoncé qu’ils la proposeraient par le biais d’amendements !

 

Sur la fameuse « Théorie du genre » qui n’est « qu’une rumeur, une revendication imaginaire », Madame Belkacem accordait au quotidien « 20 minutes » le 30 aout 2011 une interview dans laquelle elle semblait pourtant familière avec le concept…

A la question : « En quoi la « théorie du genre » peut-elle aider à changer la société ? »

Elle répondait : « La théorie du genre, qui explique l’identité sexuelle des individus autant par le contexte socio-culturel que par la biologie, a pour vertu d’aborder la question des inadmissibles inégalités persistantes entre les hommes et les femmes ou encore de l’homosexualité, et de faire œuvre de pédagogie sur ces sujets. »

Les paroles s’envolent, les écrits restent !

Cette manipulation est effrayante ; à défaut de pouvoir s'emparer de toutes les consciences, on tente de faire passer pour fous à lier ceux qui refusent la lobotomisation bienpensante!

 

   Est-il normal que des dizaines d’intervenants de gauche, y compris le premier marié gay… (ce statut lui confère apparemment une qualité de débatteur incontournable, on ne sait trop pourquoi !) aient défilé sur les plateaux télé afin de débattre autour de la légitimité d’une manifestation AUTORISÉE ?!!

Débat-on de la légitimité des manifestations cégétistes ? Ces regroupements de casseurs, de brûleurs de pneus… Non… on propose même des lois « d’amnistie sociale » pour ces manifestants là… !

   David Assouline proposait dès hier, d’organiser le plus rapidement possible une contre-manifestation, « une manifestation de la fraternité »...Une course à l'échalote à qui réunira le plus grand nombre dans la rue!

Est-ce bien raisonnable de la part d'un sénateur d'appeler à une escalade des affrontements idéologiques, alors même qu'il évoque un climat délétère dans le pays?!!

La gauche ne peut apporter d'autre réponse que celle de la violence des clivages, et pour cause, sous sa cape de manipulatrice machiavélique se dévoile peu à peu la grande incompétente qu'elle est!

Elle se veut donneuse de leçons, grande défenderesse de la République et de ses "valeurs", mais s'immisce dans les libertés fondamentales et bafoue chaque jour un peu plus le principe sacré de la séparation des pouvoirs!

La réalité est qu'elle ne parvient pas à se libérer de ses gènes totalitaristes qui font d'elle le premier danger de la démocratie! 

  

 

"Je veux être le Président du Rassemblement"(dans la rue?)

Publié par Alexandra D à 11:06am

commentaires