Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La gazette de Normalie

La gazette de Normalie

En résistance face au "sot"cialisme

22 Janvier 2013

Vous m'en voulez parce que j'ai Russie ma vie

Depardieu par-ci, Depardieu par là, ces derniers temps, le " journalisme de guerre s'est focalisé autour de ce monstre sacré du cinéma français.

Nos "ministres", puisqu'ils se font appeler ainsi, ont révélé les adolescents rebelles et criards qui sommeillaient en eux.

-Jean Marc Ayrault, dit 1er ministre a jugé " assez minable le départ de l'acteur pour la Belgique.Je trouve ça assez minable de se mettre juste de l'autre côté de la frontière, tout ça pour ne pas payer d'impôts!"

-Aurélie Filippetti, ministre de la culture " Gérard Depardieu aurait mieux fait d'en rester au cinéma muet" dixit celle qui, en Novembre dernier décorait Emmanuelle Béart du titre honorifique d'"Officier des arts et des lettres" ...Emmanuelle Béart bien connue pour son patriotisme Belge...

-Vincent Peillon, ministre de l'Éducation Nationale, a estimé que l'exil fiscal de l'acteul était "une attitude anti-citoyenne, et un mauvais exemple pour les jeunes".

-Michel Sapin, ministre du travail estime que "Depardieu a fait preuve d'une forme de déchéance personnelle."

-Benoît Hamon, ministre délégué auprès du ministère de l'économie " il évoque que sa patrie, c'est le monde,et l'Europe. Sa patrie a d'abord l'air d'être son compte en banque {...] Reconnaissons sa démarche pour ce qu'elle est , purement égoïste. {...] Ça ne me fera pas lâcher le début d'une goutte de larme."

Dans cette euphorie ambiante, l'engagé socialiste,ex conseiller de Paris, Philippe Torreton, publie une tribune dans "Libération", dans laquelle il dénigre l'acteur sans retenue aucune! ( Mais Torreton demandé ton avis?? Non, je ne crois pas! ^^)

"Tu ne veux plus être français.....? Tu quittes le navire France en pleine tempête? tu vends tes biens, et tu pars avec ton magot dans un pays voisin aux cieux plus cléments pour les riches comme toi? Evidemment, on cogne sur toi plus aisément que sur Bernard Arnault ou les héritiers Peugeot...C'est normal, tu es un comédien, et un coméden même riche comme toi pèse moins lourd! [...] On va se démerder sans toi {...] Adieu!"

Choquée par ces jugements à l'emporte pièce, par ce déferlement de haine, on peut bien le dire, je tenais à remettre les choses à leur juste place, lassée de ce scandale qui n'aurait jamais dû en être un!

L'article 12 de la Déclaration de Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 à valeur constitutionnelle, dispose que : " Pour l'entretien de la force publique, et pour les dépenses d'administration, une contribution commune est indispensable; elle doit être également répartie entre les citoyens, en raison de leurs facultés."

En 45 ans, Depardieu a versé 145 millions d'euros au Fisc français, soit 8828 euros par jour! Ses revenus ont été taxés à 85% en 2012! ( Mesure fiscale totalement confiscatoire, " provisoire" que notre gouvernement voudrait pérenniser...) ou est donc l'égalité fiscale promise par notre constitution?!!

Il faudrait rappeler à nos cher ministres, que "la loi doit être la même pour tous" article 6 de la même déclaration!

Pourquoi n'a t-on rien entendu à propos des "expatriés fiscaux" Charles Aznavour, Johnny Hallyday, Patricia Kaas, Yannick Noah, Florent Pagny, Emmanuelle Béart, Dianiell Auteuil, Laeticia Casta, José Garcia........la liste est encore longue, je m'arrêterai là!

Depardieu aurait-il été diabolisé de la même manière s'il avait poursuivi son engagement politique à gauche? (Mitterrandien, Adhérent PCF, engagé auprès du canddat vert Jacques Boutault)

Son soutien à Nicolas Sarkozy à la présidence de la République en 2007, réaffirmé en 2012, aurait-il fait de lui un traître?

"Depuis que ce nouvel ami qu'est Nicolas Sarkozy est au pouvoir, je n'entends de lui que de lui que du mal, alors qu'il ne fait que du bien!"

Nous sommes en droit de nous poser la question...

La vie de Gérard Depardieu est une suite de paradoxes, de réussites et d'échecs.

Il est cet enfant, issu d'un milieu prolétaire, cet adolescent, perturbé qui a flirté avec la petite délinquance.

Il est ce jeune homme, parti de rien, féru de littérature, devenu artiste, et qui, à force de travail, a tout acquis.

Enfin,il est cet écorché vif, si sombre et si imparfait,

Il n'est qu'un homme.....qu'on lui fiche la paix!

Vous m'en voulez parce que j'ai Russie ma vie

Publié par Alexandra D à 11:30am

commentaires